Retour

Le rôle croissant du développement durable

dans la concurrence entre les ports

22 mai 2017

Les ports européens sont les plaques tournantes du transport de produits en provenance du monde entier. Près de 99% de tous les biens de consommation sont transportés par conteneur. Les ports sont des moteurs importants de l’économie nationale des différents pays européens. Le transport fluvial implique néanmoins un inconvénient majeur : il est très polluant. Non seulement les navires émettent des substances nocives, mais le transport de marchandises et les activités du personnel des ports y contribuent également. Néfaste pour l’homme et pour l’environnement. Pour rester compétitif, les ports devront davantage miser sur le développement durable !

MAUVAISE IMAGE

L’image des bateaux comme moyen de transport relativement écologique est fausse. Les bateaux traditionnels, propulsés par des combustibles fossiles, émettent dans l’air de fortes concentrations de substances polluantes. Etant donné que les bateaux ont une durée de vie de 25 ans au moins, leur technologie n’est pas des plus modernes. Les émissions de dioxyde d’azote (NOx) et de particules fines (PM) sont très fortes. La quantité maximum de dioxyde de soufre (SO2) que les navires peuvent émettre est, par exemple, 3500 fois supérieure à celle du diesel destiné au transport routier. Par conséquent, le secteur du transport maritime est le plus grand émetteur de SO2. Au final, le transport maritime est responsable pour 2 à 3% des émissions mondiales de CO2.

Les NOx et les particules fines provenant des navires sont associées aux décès prématurés causés par un cancer du poumon et aux maladies coronariennes. Les personnes en zones côtières et portuaires sont exposées à des risques supplémentaires. Pour diminuer ce risque, il est important de réduire les émissions nocives du transport maritime.

En diminuant la pollution des bateaux qui entrent dans le port, il y a beaucoup à gagner. Les initiatives sont néanmoins peu nombreuses dans le domaine. Alors qu’ on travaille depuis longtemps à rendre les voitures et les camions plus propres sur la route, les tentatives en matière maritime sont quasi inexistantes.

LA QUALITE DE L’AIR COMMENCE PAR LA QUALITE DES CARBURANTS

Il y a plusieurs étapes qui peuvent être franchies pour réduire la pollution du trafic maritime. Les bateaux peuvent par exemple utiliser des techniques de post-traitement et ajuster leurs moteurs. L’utilisation de carburants alternatifs propres reste une solution plus durable et efficace. Cela permet d’éviter les émissions de NOx et de suie, ce qui améliore significativement la qualité de l’air local. D’autre part, le LNG ne contient pas de soufre ce qui évite des précipitations acides. Grâce à l’utilisation de carburants propres, tel le CNG et le LNG, la pollution locale des bateaux peut être diminuée d’environ 75%. Ce qui diminue également les émissions de CO2.

SOLUTION SIMPLE POUR TOUT TYPE DE NAVIRE ET DE PORT

La mise en application de l’utilisation du CNG et du LNG est idéale pour le transport par voie d’eau et par route. Dans les ports en zone urbaine, les bateaux et les autres transports peuvent profiter de l’infrastructure de la ville. Un meilleur développement durable en matière d’infrastructure pour les carburants assure donc également un transport maritime plus propre et une meilleure qualité de l’air.

En fonction du type de bateau, des carburants propres sont disponibles pour remplacer les carburants fossiles. Pour les bateaux qui empruntent un itinéraire fixe dans les ports urbains, le CNG est parfaitement adapté. Pour la haute mer, la navigation intérieure et le trafic longues distances par route, le LNG est alors une alternative plus propre. En construisant des points de ravitaillement fixes pour ces carburants propres, les ferries et les voitures peuvent toujours être connectés.  Cette infrastructure peut également être utilisée pour d’autres applications locales comme les chariots élévateurs et les camions qui prennent en charge les conteneurs d’expédition. A partir de cette infrastructure, le LNG peut aussi être transformé en LCNG (CNG hypercalorique). Ce CNG est approprié pour les petits camions, les bateaux et les voitures. De cette façon, le transport de voyageurs, les activités commerciales, le secteur des transports, les zones portuaires et l’industrie peuvent devenir propre d’un seul coup.

render scene 01 met EU-vlag

Le passage aux carburants propres est profitable aux gens et à l’environnement.  Et de surcroît commercialement intéressant. Le total cost of ownership (TCO, tous les coûts engendrés par l’utilisation d’un produit) du LNG et du CNG est, pour certains types de navires, très similaire à celui du diesel. En outre, les coûts du capital pour l’infrastructure du CNG sont limités s’ils sont mis à disposition pour les bateaux et le transport local en parallèle. Les ports locaux, les entreprises de ferry et de taxi peuvent alors utiliser la même infrastructure. Une station de LNG peut approvisionner les bateaux et les camions qui transportent leurs chargements vers l’intérieur des terres.

En tant que fournisseur indépendant et conseiller en carburants propres, PitPoint est le leader du marché. Grâce à notre expertise de plus de 10 ans, nous sommes capables d’offrir de nombreuses possibilités aux organisations qui souhaitent devenir plus vertes. Dans cette optique, PitPoint a réalisé, en tant qu’intégrateur, des infrastructures de CNG/Gaz vert, LNG, électriques et à hydrogène destinées aux entreprises et aux services publics actifs dans le secteur maritime et les ports.

La pression monte sur les ports afin de devenir plus durables. D’autant plus fort que le développement durable va jouer un rôle crucial dans la concurrence entre les ports. Différents ports travaillent déjà sur leur conversion aux carburants propres. Afin de rester concurrentiels, des ports comme Amsterdam, Anvers et Hambourg doivent se développer et miser intelligemment sur la durabilité complète de la chaine logistique. Tous les ports ont intérêt à se plonger dans les possibilités offertes par les les combustibles propres.